• Home
  • /
  • Produit
  • /
  • Projet de création d’une unité de production, de promotion et de commercialisation de l’ananas biologique dans la commune de Zè (Par Philippe AKPAKI)

Projet de création d’une unité de production, de promotion et de commercialisation de l’ananas biologique dans la commune de Zè (Par Philippe AKPAKI)

250 CFA

Projet de création d’une unité de production, de promotion et de commercialisation de l’ananas biologique dans la commune de Zè

Par Philippe AKPAKI

Mémoire de Master

  Poser une question

Description

Projet de création d’une unité de production, de promotion et de commercialisation de l’ananas biologique dans la commune de Zè

Par Philippe AKPAKI

Mémoire de Master

 

Résumé

Les changements climatiques et la perte de la biodiversité imposent un nouveau défi à l’agriculture. Dans ce sens, l’agriculture biologique apparaît donc comme une alternative pour une production durable, respectueuse de l’environnement. Au Bénin, l’agriculture biologique peine à décoller. Au niveau de la filière ananas, on note de plus en plus une démotivation des producteurs, une diminution progressive des surfaces emblavées pour la production de l’ananas biologique, une reconversion des producteurs biologiques dans l’ananas conventionnel. Au regard d’une telle situation, cette étude s’est fixée comme objectif d’analyser les déterminants de la faible production de l’ananas biologique dans la commune de Zè afin de contribuer à sa promotion. Pour atteindre les objectifs visés, la démarche de l’étude a consisté en une recherche descriptive et analytique, basée sur une revue documentaire et des entretiens et enquêtes avec des personnes ressources des organismes publics, privés (producteurs, transformateurs, agents de SCDA … etc). Il ressort de la présente étude le problème de la non compétitivité de la production de l’ananas biologique dans la commune de Zè. Ce problème a pour cause d’une part la faible production de l’ananas biologique et d’autre part sa faible rentabilité économique. Les recherches effectuées dans ce cadre ont révélé que le non accompagnement de l’Etat (priorité accordé à l’ananas conventionnel) et la mauvaise organisation des producteurs explique la faible production de l’ananas biologique et que le faible rendement de la production de l’ananas biologique et les difficultés d’accès à un marché plus rémunérateur justifie sa faible rentabilité économique. Les déterminants de la faible production de l’ananas biologique dans la commune de Zè sont donc : le marché local de l’ananas biologique non rémunérateur, la faible organisation des producteurs et la non priorisation de l’ananas biologique par l’Etat.
L’avenir de l’ananas biologique au Bénin dépend de l’existence d’une politique adaptée et de la mise en place d’un cadre institutionnel approprié. Son développement nécessite des infrastructures adéquates pour la production, la transformation, le stockage et la commercialisation des produits, la formation des producteurs, un meilleur accès aux facteurs de production (rejets, engrais et pesticides naturels) et au crédit, une amélioration des circuits de distribution des produits biologiques. Les entreprises privées et les ONG ne peuvent assumer seules cette lourde tâche ; c’est donc par un effort partagé et coordonné que le secteur pourra se développer. A cet effet, le gouvernement devra élaborer des politiques favorables et promouvoir l’agriculture biologique comme un moyen important d’atteindre et de maintenir la sécurité alimentaire nationale. Pour l’amélioration de la productivité de l’ananas bio et donc de l’augmentation des superficies de l’ananas bio dans la commune de Zè, les approches de solutions suivantes sont à mettre en œuvre. Il s’agit de : § Mettre en place une politique agricole qui encourage l’agriculture biologique ; § Renforcer le système de vulgarisation agricole afin que les producteurs aient toutes les informations nécessaires ; § Renforcer les capacités des producteurs sur les itinéraires techniques de production de l’ananas bio ; § Former les producteurs sur la fabrication des fumures et engrais organiques indispensable pour une bonne productivité ainsi que pour la gestion durable des terres ; § Faciliter l’accès au certificat biologique ; § Mettre en place un accompagnement technique et financier aux acteurs de la chaîne de valeur ; § Développer une stratégie de conquête et de fidélisation de la clientèle sur les différents marchés (local, sous régional et international).

Mots clés :

Agriculture biologique, ananas biologique, développement durable, déterminants, production, productivité, compétitivité, rentabilité, projet, entrepreneuriat, entreprise, Zè, Bénin

 

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Projet de création d’une unité de production, de promotion et de commercialisation de l’ananas biologique dans la commune de Zè (Par Philippe AKPAKI)”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :