• Home
  • /
  • Produit
  • /
  • Analyse de la durabilité de l’exploitation des plantes médicinales dans la zone d’occupation contrôlée de la réserve de biosphère de la Pendjari au Bénin (Par NATTA M.K. Angelo)

Analyse de la durabilité de l’exploitation des plantes médicinales dans la zone d’occupation contrôlée de la réserve de biosphère de la Pendjari au Bénin (Par NATTA M.K. Angelo)

1,000 CFA

Analyse de la durabilité de l’exploitation des plantes médicinales dans la zone d’occupation contrôlée de la réserve de biosphère de la Pendjari au Bénin



Par NATTA M.K. Angelo

Mémoire de Maîtrise

Description

Analyse de la durabilité de l’exploitation des plantes médicinales dans la zone d’occupation contrôlée de la réserve de biosphère de la Pendjari au Bénin

Par NATTA M.K. Angelo

Mémoire de Maîtrise

 

RÉSUMÉ

La présente étude a eu pour objectif de contribuer à une meilleure connaissance de l’impact de l’utilisation des plantes médicinales en médecine traditionnelle autour de la RBP. Pour y parvenir des enquêtes ethnobotaniques ont été réalisées auprès de 110 personnes aléatoirement choisies au sein des guérisseurs traditionnels et dans les ménages. Un total de 78 espèces de plantes réparties en 60 genres et 30 familles a été recensé et reconnues comme traitant 48 maladies et symptômes réparties en 16 principales affections avec le paludisme identifié comme maladie la plus fréquente [95 % IC: 71,51 – 86,67]. Les Combretaceae constituent la principale famille avec un total de 11 espèces. Le niveau de connaissance des plantes médicinales ne présente pas de différences significatives entre les différents paramètres socio-démographiques considéré selon le test statistique (ANOVA). L’analyse de la durabilité des espèces végétales exploitées sur la base de l’indice de vulnérabilité révèle le Tamarindus indica (IV= 10,49 ≥ 10) comme très menacé de disparition suivie de 74 espèces menacées de disparition. La mise en oeuvre d’un système de gestion durable de ces plantes médicinales s’avère urgente pour les communautés riveraines de la Réserve de Biosphère de la Pendjari pour une durabilité de l’exploitation de celles-ci.

Mots clés :

Bénin, Durabilité, Exploitation, Pendjari, Plantes médicinales, Réserve.

 

SUMMARY

The present study aims so contribute to a better knowledge of the impact of the use of the medicinal plants in traditional medicine around the RBP. To this end, ethnobotanicals surveys have been achieved uncertainly by 110 people chosen within the traditional healers and in the households. A total of 78 species of plants distributed in 60 kinds and 30 families have been counted and recognized like medicated 48 illnesses and symptoms distributed in 16 main affections with the malaria identified like most frequent illness [95% IC: 71,51 – 86,67]. The Combretaceaes constitute the main family with a total of 11 species. Doesn’t the level of knowledge of the medicinal plants present any meaningful differences between the different socio-demographic parameters considered according to the statistical test (ANOVA). Does The analysis of the durability of the plant species exploited on the basis of the vulnerability indication reveal the Tamarindus indica (IV= 10,49 ≥ 10) as very threatened of consistent disappearance of 74 threatened species of disappearance. The setting in work of a system of lasting management of these medicinal plants proves to be urgent for the riparian communities of the Reserve of Biosphere of the Pendjari for a durability of the exploitation of these.

Key words:

Benin, sustainability, Exploitation, Pendjari, medicinal Plants, Reserve.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Analyse de la durabilité de l’exploitation des plantes médicinales dans la zone d’occupation contrôlée de la réserve de biosphère de la Pendjari au Bénin (Par NATTA M.K. Angelo)”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *