• Home
  • /
  • Produit
  • /
  • Assainissement de base et sante des populations dans l’arrondissement de Ikpinlè (commune de Adja-Ouèrè) Par Sèmiou AMOSSOU

Assainissement de base et sante des populations dans l’arrondissement de Ikpinlè (commune de Adja-Ouèrè) Par Sèmiou AMOSSOU

1,000 CFA

Assainissement de base et sante des populations dans l’arrondissement de Ikpinlè (commune de Adja-Ouèrè)



Par Sèmiou Adébissi AMOSSOU

Mémoire de Maîtrise

  Poser une question

Description

Assainissement de base et sante des populations dans l’arrondissement de Ikpinlè (commune de Adja-Ouèrè)

Par Sèmiou Adébissi AMOSSOU

Mémoire de Maîtrise

 

Résumé

Le présent travail évalue les risques pour la santé de l’assainissement de base, de l’hygiène et de l’eau de l’Arrondissement de Ikpinlè dans la Commune de Adja-Ouèrè.

Pour l’élaboration de cette recherche, la démarche méthodologique a consisté en la recherche documentaire, en observations directes et en enquêtes de terrain. De même, il a été procédé à l’analyse des résultats grâce à l’application du modèle d’analyse FPEIR (Force-Pression-Etat-Impact-Réponse).

Il ressort de l’analyse des résultats que plusieurs facteurs expliquent la menace grandissante de l’état de santé des populations de l’Arrondissement de Ikpinlè. Ainsi, 85 % de ménages enquêtés déversent leurs ordures ménagères dans la nature sans aucun traitement préalable, 90 % s’approvisionnent en eau de consommation à base de forage à pompe manuelle et 65 % de fournisseurs des denrées alimentaires enquêtés ne réunies pas des critères requis pour une bonne hygiène alimentaire. Par conséquent, les populations sont exposées aux maladies invalidantes ou meurtrières (le paludisme, la diarrhée, les infections respiratoires aiguë,…). Face à de telles situations, 80 % de la population utilisent les plantes médicinales pour se soigner (médecine traditionnelle), 70 % utilisent les produits et médicaments contrefaits et vendus au bord de la route et cinq pourcent utilisent les médicaments de la pharmacie (médecine moderne).

Mots clés:

Arrondissement de Ikpinlè, assainissement de base, risques, santé, stratégies

 

Abstract

This work studies the health risks related to basic sanitation, hygiene and water in the district of Ikpinlè in Adja-Ouèrè Township.

The methodological step used for the elaboration of this research consisted of documentary research, direct observation and field investigation. It also proceeded to the ‘’Driving Force-Pressure-State-Impact-Response’’ framework.

The analysis of the results shows that several factors explain the growing threat of the health of Ikpinlè’s inhabitants. Thereby, 85 % of households submitted to the investigation dump their domestic sweepings in the nature without any preliminary treatment, while 90 % fill their consumption water from manual pump drilling, and 65 % of food wares supplies submitted to investigations gathers none of the criteria required for a good alimental hygiene. Therefore, prelease exposed to unknown and deadly diseases (malaria, diarrhea, severe respiratory in infections…). Face such a situation, 80 % of the population use medicinal plants, 70 % use counterfeit products and drugs on the roadside and five percent use pharmaceutical drugs.

Key words:

Ikpinlè district, basic sanitation, risks, health, strategies

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Assainissement de base et sante des populations dans l’arrondissement de Ikpinlè (commune de Adja-Ouèrè) Par Sèmiou AMOSSOU”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :