• Home
  • /
  • Produit
  • /
  • Production agricole et dégradation des sols dans la commune de Za-Kpota (Par Roger TCHOUGBO)

Production agricole et dégradation des sols dans la commune de Za-Kpota (Par Roger TCHOUGBO)

1,000 CFA

Production agricole et dégradation des sols dans la commune de Za-Kpota

Par Roger TCHOUGBO

Mémoire de Maîtrise

  Poser une question

Description

Production agricole et dégradation des sols dans la commune de Za-Kpota

Par Roger TCHOUGBO

Mémoire de Maîtrise

 

Résumé

L’étude des causes et conséquences de la production agricole dans la Commune de Za-Kpota est une contribution à l’analyse de différentes actions naturelles et anthropiques responsables de la dégradation des sols.

L’approche méthodologie utilisée s’articule autour de la recherche documentaire, des investigations dans des structures spécialisées, les enquêtes de terrain, le traitement et l’analyse des données collectées. Au total, 195 exploitants agricoles ont été enquêtés. Le modèle PEIR a été utilisé pour l’analyse des résultats.

Les résultats montrent que 90 % des paysans enquêtés reconnaissent que les sols sont dégradés dans la Commune de Za-Kpota. Pour 70 % des paysans enquêtés, cela est due essentiellement à la surexploitation des sols, aux pratiques culturales telles que les labours profonds (80 %), l’utilisation des engrais chimiques et les pesticides (85 %) et à la pression démographique sans cesse croissante (60 %). A cela s’ajoutent les facteurs naturels tels que les pluies et les ruissellements superficiels. Selon 85 % des paysans enquêtés, les effets visibles de la dégradation des sols se traduisent par l’absence de couvert végétal, l’érosion, l’épuisement rapide des sols et les faibles rendements entrainant la baisse de la productivité agricole. Face à ces situations, 62 % des paysans par manque de formation n’utilisent aucune stratégie d’amélioration de la qualité du sol. Mais force est de constater que ces stratégies demeurent toujours inefficaces. Face à l’inefficacité de ces stratégies, des mesures complémentaires ont été apportées.

Mots clés :

Commune de Za-Kpota, production agricole, dégradation des sols, terres agricoles, pratiques culturales

 

Abstract

The study of the causes and consequences of agricultural production in the Za-Kpota Commune is a contribution to the analysis of the various natural and anthropogenic actions responsible for soil degradation.

The methodology approach is based on documentary research, investigations in specialized structures, field surveys, processing and analysis of collected data. A total of 195 farmers were surveyed. The PEIR model was used to determine the factors of agricultural production in the commune.

The results show that 90 % of the farmers surveyed are aware of soil degradation in the Za-Kpota Commune. For 70 % of farmers surveyed, this is mainly due to overexploitation of soils, cultivation practices such as deep plowing (80 %), use of chemical fertilizers and pesticides (85 %) and demographic pressure Increasing (60 %). Added to this are natural factors such as rainfall and surface runoff. According to 85 % of the farmers surveyed, the visible effects of land degradation are the lack of vegetation cover, erosion, rapid soil depletion and low yields leading to declining agricultural productivity. Faced with these situations, 62 % of farmers due to lack of training do not use any strategy to improve soil quality. But it is clear that these strategies remain ineffective. Faced with the ineffectiveness of these strategies, complementary measures have been introduced.

Key words :

Za-Kpota commune, agricultural production, soil degradation, agricultural land, cultivation practices

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Production agricole et dégradation des sols dans la commune de Za-Kpota (Par Roger TCHOUGBO)”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :