• Home
  • /
  • Produit
  • /
  • Caractéristiques structurale, écologique et dynamique des forêts naturelles de Bonou et d’Itchèdè-Toffo Par DAH-DOVONON Virgile-Marx

Caractéristiques structurale, écologique et dynamique des forêts naturelles de Bonou et d’Itchèdè-Toffo Par DAH-DOVONON Virgile-Marx

1,000 CFA

Caractéristiques structurale, écologique et dynamique des forêts naturelles de Bonou et d’Itchèdè-Toffo

Par DAH-DOVONON Virgile-Marx

Mémoire de DEA

Description

Caractéristiques structurale, écologique et dynamique des forêts naturelles de Bonou et d’Itchèdè-Toffo

Par DAH-DOVONON Virgile-Marx

Mémoire de DEA

Resume

La présente étude a été conduite dans les forêts classées d’Itchèdè-Toffo (6°59’ et 7°01’ Nord et 2°36’ et 2°38’ Est) et de Bonou (6°40’ et 7° Nord et 2°25’ et 2°40’ Est). Elle porte sur les caractéristiques structurales et écologiques et sur la dynamique de ces forêts naturelles avec pour but de contribuer à leur aménagement et gestion durables. Afin d’étudier les paramètres dendrométriques et dynamiques, des placeaux permanents d’un hectare ont été installés depuis 2005. Par ailleurs, la régénération des espèces de valeur a été comptée dans des placettes de 0,25 ha de forme rectangulaire installées à cet effet. Les principaux résultats montrent que le peuplement arborescent de la forêt de Bonou présente une densité moyenne de 287 arbres/ha avec un diamètre moyen de 32,11 cm et une surface terrière de 24,44 m2/ha. La forêt de Toffo affiche pour sa part une densité moyenne de 209 arbres/ha avec un diamètre moyen de 35,19 cm et une surface terrière de 22,77 m2/ha. La forêt d’Itchèdè de son côté présente une densité moyenne de 210,6 arbres/ha. Son diamètre moyen et sa surface terrière sont respectivement de 37,37 cm et 23,22 m2/ha. Cette forêt d’Itchèdè apparaît comme la plus riche en espèces devant les deux autres, et héberge les plus gros arbres tandis que la forêt de Bonou est la plus dense. Quant aux deux espèces de valeur en étude, T. scleroxylon est l’espèce la plus représentée dans les forêts de Bonou et de Toffo. Par contre dans la forêt d’Itchèdè, c’est plutôt A. toxicaria qui est plus représenté. Cependant, les densités moyennes de régénération et les taux annuels de recrutement montrent une faible régénération. Ces espèces de valeur présentent une structure en diamètre irrégulière marquée par l’absence de certaines classes de diamètre. Aussi, les plus forts accroissements courants en diamètre ont-ils été enregistrés en 2012 sur T. scleroxylon respectivement dans les forêts de Toffo (7,98 cm/an) et d’Itchèdè (2,44 cm/an). Le plus fort accroissement courant en diamètre a été enregistré sur A. toxicaria à Bonou (2,5 cm/an). Selon les différents accroissements calculés, T. scleroxylon et A. toxicaria caractéristiques de la zone agro-écologique bénéficient de très bonnes conditions de développement respectivement dans les forêts de Toffo et de Bonou. Par ailleurs, le taux de mortalité le plus élevé est enregistré en 2012 dans la forêt d’Itchèdè sur A. toxicaria soit 13,41% contre 0% de taux de recrutement. T. scleroxylon a enregistré ses plus forts taux de mortalité en 2006 dans la forêt de Bonou (3,96%) et en 2012 dans les forêts d’Itchèdè (5,48%) et de Toffo (7,03%) contre respectivement 0%, 0% et 2,36% pour les taux de recrutement. En conséquence, la population de A. toxicaria risque de disparaître de la forêt d’Itchèdè et celle de T. scleroxylon de l’ensemble des trois forêts si aucune mesure sylvicole pour une meilleure reconstitution de ces écosystèmes forestiers n’est prise à temps.

Mots clés:

Paramètres dendrométriques, Dynamique, Forêt, Itchèdè-Toffo, Bonou, Bénin.

Abstract

This study was conducted in the forests classified of Itchèdè-Toffo (6 ° 59 ‘and 7 ° 01 ‘ N and 2 ° 36 ‘ and 2 ° 38’ East) and Bonou (6 ° 40 ‘and 7 ° North and 2 ° 25 ‘ and 2 ° 40’ East). It focuses on the structural and ecological characteristics and on the dynamics of those wild forests and aims to contribute to their sustainable development and management. In order to study dendrometric and dynamic parameters, permanent plots of one hectare have been installed since 2005. Moreover, the regeneration of valuable species was counted in rectangular plots of 0.25 ha which were installed for this purpose. The main results show that the tree stand of Bonou forest has an average density of 287 trees/ha with an average diameter of 32.11 cm and a basal area of 24.44 m2/ha. As for Toffo forest, it displays an average density of 209 trees/ha with an average diameter of 35.19 cm and a basal area of 22.77 m2/ha. Itchèdè forest has an average density of 210.6 trees/ha; its average diameter and basal area were respectively 37.37 cm and 23.22 m2/ha. This Itchèdè forest appears as, the richest in species as compared to the two others, and contains the largest trees whereas Bonou forest is the densest. As for the two valuable species under study, T. scleroxylon is the most represented species in the forests of Bonou and Toffo, while in the Itchèdè forest it is the A. toxicaria that is the most represented. However, the average density of regeneration and the annual recruitment rate show poor regeneration. The two valuable species of have an irregular structure marked by the absence of certain classes of diameter. It should also be mentioned that the current highest diameter growths were recorded in 2012 on T. scleroxylon in Toffo (7.98 cm/year) and in Itchèdè (2.44 cm/year) forests respectively. The current highest diameter growth was recorded on A. toxicaria at Bonou (2.5 cm/year). According to the different increments calculated T. scleroxylon and A. toxicaria characteristics of the agro-ecological zone have very good development conditions respectively in the forests of Toffo and Bonou. Observing the mortality rates of the two species under study, the highest mortality rate was recorded in 2012 in the Itchèdè forest on A. toxicaria representing 13.41% against 0% recruitment rate. T. scleroxylon recorded its highest mortality rate in 2006 in the Bonou forest (3.96 %) and in 2012 in the forests of Itchèdè (5.48 %) and Toffo (7.03 %) against respectively 0%, 0% and 2.36 % for the recruitment rates. As a consequence, the population of A. toxicaria may disappear from the Itchèdè forest and that of T. scleroxylon from all the three forests if no silvicultural measures for a better reconstitution of the forests ecosystems are taken in time.

Keywords:

Dendrometric parameters, Dynamic, Forest, Itchèdè-Toffo, Bonou, Benin.

%d blogueurs aiment cette page :