• Home
  • /
  • Produit
  • /
  • Pour une gestion performante des instruments internes de financement des investissements : Cas des obligations du Trésor (Par Marion ATINMAKAN)

Pour une gestion performante des instruments internes de financement des investissements : Cas des obligations du Trésor (Par Marion ATINMAKAN)

1,000 CFA

Pour une gestion performante des instruments internes de financement des investissements : Cas des obligations du Trésor

Par Enagnon Marion Leriche ATINMAKAN

Mémoire de Master

  Poser une question

Description

Pour une gestion performante des instruments internes de financement des investissements : Cas des obligations du Trésor

Par Enagnon Marion Leriche ATINMAKAN

Mémoire de Master

 

Résumé :

A l’issu de l’état des lieux réalisé au cours de notre stage, nous avons relevé trois pro-blèmes à résoudre dont le problème lié à la gestion des instruments internes de financement des investissements. Au vu de l’importance que présente ce problème et au regard de l’objectif de développement économique et social qui incombe à l’Etat béninois, nous avons choisi de réfléchir sur ce problème à travers le thème intitulé: «Pour une gestion perfor-mante des instruments internes de financement des investissements : cas des obligations du Trésor». Le problème général de la gestion non performante des instruments internes de financement des investissements a été identifié à travers les trois problèmes spécifiques que sont :

– défaut de prise en compte du taux de rentabilité interne des investissements dans la fixation des taux d’intérêt ;

– détérioration progressive de la qualité de la signature de l’Etat béninois sur le marché finan-cier régional ;

-utilisation non judicieuse des ressources mobilisées à travers les obligations du Trésor.

Le diagnostic établi à l’issu de nos enquêtes a révélé que le défaut de prise en compte du taux de rentabilité interne des investissements dans la fixation des taux d’intérêt des obli-gations, s’explique par l’absence d’un cadre et d’un dispositif d’évaluation du taux de rentabi-lité interne dans les techniques de proposition de taux d’intérêt ; la détérioration progressive de la qualité de la signature de l’Etat béninois sur le marché financier régional est due à l’aggravation du déficit public ; la non définition à l’avance de l’orientation précise des fonds, est à l’origine de l’utilisation non judicieuse des ressources mobilisées à travers les obliga-tions du Trésor.

Les solutions proposées se résument à la mise en place d’un cadre et d’un dispositif d’évaluation du taux de rentabilité interne ; à la rationalisation de la gestion de la trésorerie de l’Etat, à l’amélioration du niveau des critères communautaires de convergence notamment, le niveau du déficit public et des investissements publics sur ressources internes et à la culture d’une discipline interne en matière de gestion des ressources mobilisées via les obligations du Trésor tout en veillant à ce que les ressources mobilisées soient effectivement affectées aux investissements, objet d’appels publics à l’épargne.

Mots clés :

Gestion, performance, obligations du Trésor, investissements

 

 

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Pour une gestion performante des instruments internes de financement des investissements : Cas des obligations du Trésor (Par Marion ATINMAKAN)”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :