• Home
  • /
  • Produit
  • /
  • Conflits entre agriculteurs et éleveurs dans la Commune de Tchaourou (Par MBAIDANOUM Mbaiadoum Luc)

Conflits entre agriculteurs et éleveurs dans la Commune de Tchaourou (Par MBAIDANOUM Mbaiadoum Luc)

1,000 CFA

Conflits entre agriculteurs et éleveurs dans la Commune de Tchaourou

Par MBAIDANOUM Mbaiadoum Luc

Mémoire de Master

  Poser une question

Description

Conflits entre agriculteurs et éleveurs dans la Commune de Tchaourou

Par MBAIDANOUM Mbaiadoum Luc

Mémoire de Master

 

Résumé

Les conflits entre agriculteurs et éleveurs sont des phénomènes que rencontrent la plupart des pays africains. Ces conflits entre les éleveurs et les agriculteurs au Bénin et plus précisément dans la commune de Tchaourou, tirent ses origines de l’identité sociale des bouviers et de la consommation des produits psychotropes. A cela s’ajoute la consommation des produits psychotropes par les jeunes bouviers, de la sédentarisation des peuls, la démographie galopante et la lutte autour des ressources naturelles. A l’issu de cette présente recherche, plusieurs conflits entre agriculteurs et éleveurs ont été identifiés dans la commune de Tchaourou, le plus important est celui lié à l’absence et la matérialisation des couloirs de passage et transhumance. Cette recherche s’est basée uniquement sur la méthode qualitative et est inspirée du modèle d’analyse par les conflits proposé par ICCO et KerK in Actie en 2008. Trente (30) acteurs ont été enquêtés, dans les quatre arrondissements sur sept (07) que compte la commune. Les conflits entre les agriculteurs et les éleveurs sont devenus très fréquents ces dernières années entrainant parfois des dégâts importants (économiques, humains). Le législateur béninois institua des comités depuis le niveau National jusqu’au village afin de remédier à ce phénomène. Ces mécanismes de résolution des conflits institué dans la commune de Tchaourou présentent des limites. Pour cela, des suggestions ont été formulées pour limiter les dégâts à l’avenir.

Mots clés :

Conflits, agriculteurs, éleveurs, mécanisme de résolution, médiation, Tchaourou       

Abstract

Conflicts between farmers and pastoralists are phenomena encountered in most African countries. These conflicts between pastoralists and farmers in Benin and more precisely in the commune of Tchaourou, have their origins in the social identity of the herdsmen and the consumption of psychotropic products. To this can be added the consumption of additive substances by young herdsmen, finally, the sedentarization of the Fulani and the galloping demography and the struggle over natural resources. As a result of this present research, several conflicts between farmers and herders have been identified in the municipality of Tchaourou, the most important of which is related to the absence and materialization of passageways and transhumance. Our research was based solely on the qualitative method and was inspired by the conflict analysis model proposed by ICCO and KerK in Actie in 2008. Thirty (30) actors were surveyed, in the four out of seven districts (07) in the municipality. Conflicts between farmers and herders have become very frequent in recent years, sometimes causing significant damage (economic, human). The Beninese legislator set up committees from the national level down to the village in order to remedy this phenomenon. These conflict resolution mechanisms instituted in the municipality of Tchaourou have limits. For this, suggestions were made to limit the damage in the future.

Keywords:

Conflicts, farmers, breeders, resolution mechanism, mediation, Tchaourou

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Conflits entre agriculteurs et éleveurs dans la Commune de Tchaourou (Par MBAIDANOUM Mbaiadoum Luc)”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :