• Home
  • /
  • Produit
  • /
  • Dynamique et Usages de la mangrove dans la commune de Ouidah en vue de sa valorisation écotouristique (Par AKOWE IKPADOUN Marie Angèle )

Dynamique et Usages de la mangrove dans la commune de Ouidah en vue de sa valorisation écotouristique (Par AKOWE IKPADOUN Marie Angèle )

1,000 CFA

Dynamique et Usages de la mangrove dans la commune de Ouidah en vue de sa valorisation écotouristique

Par AKOWE IKPADOUN Marie Angèle Taïwo

Mémoire de Master

  Poser une question

Description

Dynamique et Usages de la mangrove dans la commune de Ouidah en vue de sa valorisation écotouristique

Par AKOWE IKPADOUN Marie Angèle Taïwo

Mémoire de Master

 

RESUME

Le site RAMSAR 1017 regorge de potentialités paysagères et biologiques énorme mais qui est victime des exploitations incontrôlées. Il urge donc d’oeuvrer pour la conservation de ces paysages qui comportent des mangroves qui sont des écosystèmes rares et vulnérables. Le stage effectué au sein de ACTION Plus ONG nous a permis de prendre connaissance du fonctionnement et de l’organisation interne de la structure, puis d’identifier les facteurs qui constituent un frein pour le bon déroulement des activités de restauration de la mangrove. ACTION Plus est une Organisation Non Gouvernementale (ONG) qui mène des actions dans les domaines de l’environnement et du social. A l’issue de l’analyse diagnostique des activités de la structure, nous avons décidé d’investiguer sur l’utilisation et la dynamique de la mangrove afin d’apporter des solutions devant aider à renforcer la conservation et la restauration de cet écosystème typique. A cet effet, une analyse diachronique de l’écosystème de la mangrove sur les années 1995 et 2015 suivie d’enquêtes ethnobiologiques auprès d’un échantillon de 100 personnes ont été réalisées. L’analyse diachronique a montré que de 1995 à 2015, la mangrove a perdu 784,90 ha soit un taux de perte de 39, 24 ha / an. Ceci s’explique par la croissance élevée de la population entraînant ainsi l’augmentation des besoins en ressources naturelles. La pêche, la saliculture et le maraîchage sont les activités principales des populations locales. Cependant, la pêche (utilisation des moyens prohibés) et la coupe abusive des palétuviers sont vues comme des menaces. Par ailleurs les ressources les plus exploitées sont celles végétales avec Rhizophora racemosa comme espèce végétale la plus sollicitée puis halieutiques avec l’espèce Oreochromis niloticus comme espèce halieutique la plus sollicitée. A la lumière de nos résultats et dans l’optique de contribuer à la conservation et à la valorisation des mangroves de la zone côtière de Ouidah, un projet écotouristique axé sur des écotours dans la mangrove a été proposé.

Mots clés :

Mangrove, Palétuviers, Analyse diachronique, Ecotourisme, Perception des acteurs

 

ABSTRACT

The RAMSAR 1017 site is full of enormous landscape and biological potential but is the victim of uncontrolled exploitation. It is therefore important to work for the conservation of these landscapes which include mangroves which are rare and vulnerable ecosystems. The internship carried out within ACTION Plus ONG enabled us to become acquainted with the functioning and the internal organization of the structure, then to identify the factors which constitute a brake for the good progress of the activities of restoration of the mangrove. ACTION Plus is a non-governmental organization (NGO) that carries out actions in the environmental and social fields. At the end of the diagnostic analysis of the activities of the structure, we decided to investigate the use and dynamics of the mangrove to provide solutions to help strengthen the conservation and restoration of this typical ecosystem. To this end, a diachronic analysis of the mangrove ecosystem between the years 1995 and 2015 followed by ethnobiological surveys with a sample of 100 people were carried out. The diachronic analysis showed that from 1995 to 2015, the mangrove lost 784,90 ha, a loss rate of 39,24 ha / year. This is due to the high population growth resulting in increased demand for natural resources. Fishing, salt farming and market gardening are the main activities of local populations. However, fishing (use of prohibited means) and overcutting of mangroves are seen as threats. In addition, the most exploited resources are those planted with Rhizophora racemosa as the most sought after plant species and then halieutics with the species Oreochromis niloticus as the most sought-after fish species. In the light of our results and in order to contribute to the conservation and development of mangroves in the coastal zone of Ouidah, an ecotourism project focusing on mangrove ecotours has been proposed.

Keywords:

Mangrove, Mangroves, Diachronic Analysis, Ecotourism, Perception of actors

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Dynamique et Usages de la mangrove dans la commune de Ouidah en vue de sa valorisation écotouristique (Par AKOWE IKPADOUN Marie Angèle )”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :