• Home
  • /
  • Produit
  • /
  • Etude des sols salins de la basse Rusizi : approches sédimentaires et géophysique (Par MUHIGIRWA Gervais)

Etude des sols salins de la basse Rusizi : approches sédimentaires et géophysique (Par MUHIGIRWA Gervais)

2,000 CFA

Etude des sols salins de la basse Rusizi : approches sédimentaires et géophysique

Par MUHIGIRWA Gervais

Mémoire de Licence

  Poser une question

Description

Etude des sols salins de la basse Rusizi : approches sédimentaires et géophysique

Par MUHIGIRWA Gervais

Mémoire de Licence

RESUME

Au Burundi, les sols contenant des sels solubles (les sols salins) existent dans la vallée de la Rusizi au Nord du lac Tanganyika.

Le présent travail se propose d’une part de mettre en évidence les sols riches en ces sels par la méthode des résistivités électriques. Pour cela, il a été utilisé le dispositif  » WENNER » avec un pas de 2m pour l’exploration horizontale et le dispositif « SCHLUMBERGER » jusqu’à un écartement maximal de AB/2 = 100 m pour les sondages électriques.

D’autre part, ce travail a permis de vérifier les relations entre la concentration en sels, la conductivité et la résistivité de ces sols salins après les analyses chimiques.

Enfin, il a été procédé à la caractérisation des types de sols de Gatumba par les limites d’Atterberg, les équivalents de sable, les analyses granulométriques et sédimentometriques.

La méthode des résistivités a permis d’approximer le nombre des couches sédimentaires, leurs épaisseurs et leurs compositions. De plus, cette même méthode aura aidé à conclure que les couches sédimentaires de Gatumba ne sont pas en position parallèle. Le traitement statistique des analyses chimiques a conduit à dire qu’il existe une corrélation positive entre la concentration en sels solubles et la conductivité du sol, de telle manière qu’il suffirait seulement de mesurer la valeur de la conductivité sur terrain pour se rendre compte de la teneur en sels solubles. Les valeurs du pH sont toutes basiques, elles caractérisent les terres salines. De plus, le pH de tous les échantillons est distribué normalement, ce qui veut dire que ces sels de la Basse Rusizi (à Gatumba) auraient une origine commune.
Les essais géotechniques permis de caractériser les sols de Gatumba, qui sont alors des sables, des sables limono-argileux, et des sables argileux.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Etude des sols salins de la basse Rusizi : approches sédimentaires et géophysique (Par MUHIGIRWA Gervais)”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :